La jaspe impériale : sa géologie , Son histoire :

Variété opaque à grain fin ou plus dense, la jaspe impériale est une calcédoine qui incorpore diverses quantités d’autres matériaux minéraux à basse température dans des eaux siliceuses lui donnant sa caractéristique de couleur et d’opacité. Lorsqu’il est rouge brique à rouge brunâtre, il contient de l’hématite, lorsqu’il est blanc à crème, il contient de l’argile. Lorsqu’il est brun ou jaune, il contient de la goethite. Son nom provient du grec iapis.

Ses vertus :

Du coté des lithothérapeutes, la jaspe impériale serait bon pour stabiliser l’aura et nettoyer les énergies négatives accumulées. Le jaune tonifiera le foie, le pancréas. Le rouge, stimulera la libido et aidera à prendre les bonnes décisions pour progresser.

Le saviez-vous ? Dès l’ère paléolithique, la  joaillerie l’utilisait. Les Babyloniens croyaient qu’il influençait les maladies des femmes. Au XI siècle, l’évêque de Rouen Marbodius affirmait que le jaspe placé sur le ventre d’une femme lui ôtait ses tourments en couche. Au Moyen Age, était répandu la croyance que les pierres vivaient et avaient un sexe. Le jaspe était pierre femelle.

Provenance des pierres taillées de l’atelier : Mexique.