Malachite : Son histoire, sa géologie :

La malachite est un carbonate hydraté de cuivre, elle se présente en masses mamelonnées ou en incrustations. Elle  se retrouve également parfois en stalactites zonées concentriquement. Son nom vient du grec malakhê désignant la plante mauve par comparaison à la couleur de ses feuilles. On la rencontre dans les zones altérées des gîtes de cuivre. En effet, le vert vif de la malachite est visible à la surface des gisements. Appelée shilu en Chine Antique, du nom d’une source dans la Province du Guandong, elle était déjà exploitée 3000 ans avant J.C. par les Egyptiens comme fard pour les yeux, pigment pour les murs, vernis et pour la coloration des verres.

Ses vertus :

Du côté des lithothérapeutes : c’est une pierre aux grandes vertus anti-inflammatoires, son utilisation serait idéale en cas d’entorses, de rhumatisme et d’inflammations des articulations (arthrite arthrose). C’est une pierre qui développerait l’éloquence et la capacité de persuasion, les sentiments de joie et le bonheur ressenti.

Le saviez-vous ? Découverte vers 4000 avant J.C.., la malachite est peut-être le premier minerai jamais utilisé . En effet, chauffée dans un feu, elle se transforme en cuivre natif. De cette opération, qui a été probablement la première fusion de métal à partir d’un minerai, en a découlé la recherche d’autres minerais. En conclusion, l’extraction, la fusion et la forge sont apparues grâce aux propriétés de la malachite.

Provenance des pierres taillées à l’atelier : Congo.